De retour du tournoi de Sitges

sitges
16/02/2016
Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même
N. Bouvier
Jamais maxime n’aura été aussi vraie que lors de ce déplacement organisé en Catalogne, à l’invitation des deux clubs de Sitges et de Gaelicos do Gran Sol.  Au terme d’un voyage épique et éprouvant, nous avons été accueillis par nos hôtes avec chaleur et bienveillance. Arrivés à Sitges, nous découvrîmes sous une météo parfaite un terrain qui ne l’était pas tant. Bravant les ornières et tranchées, les vaillants provençaux se prirent en main pour l’échauffement, pendant que leur coach contait fleurette aux poteaux, ou comptait les points, on ne sait plus trop.
12697371_1523955767898857_6749519295426307269_oNous avons pu rentrer dans le vif du sujet rapidement contre l’équipe de Sitges, une équipe rugueuse et technique mais qui manquait de mobilité. Au cours des 30 minutes que dura ce match, nous avons eu quasiment tous les ballons au milieu du terrain et avons pu nous projeter rapidement vers l’avant. Malheureusement , notre maladresse devant le but  était telle que malgré une domination à tous les étages, nous ne menions que 5 à 0 à la mi-temps alors que nous aurions pu mener de 20 points. La seconde période a été un bis repetita de la première, nos adversaires parvenant néanmoins à se montrer dangereux avec une occasion franche devant nos buts.
Dans l’ensemble ce fut un bon match avec de bonnes séquences de jeu et de belles passes même si la rugosité du jeu adverse a failli nous couter un membre.
Le second match (en 2 périodes de 20 minutes) nous a opposé à une équipe moins technique mais plus physique disposant de nombreux remplaçants. Nous avons parfaitement maîtrisé l’entame du match. La précision légendaire de Senan Ross nous a permis de prendre de l’avance en convertissant les points. Un bon état d’esprit sur le terrain, un bon jeu collectif tant en défense  qu’en attaque nous a permis de virer en tête à la mi-temps 8 à 2.
12698140_1523955704565530_5024283799792027188_oLa seconde mi-temps a malheureusement été bien différente. Nos adversaires sont devenus plus rugueux, aidés par un arbitrage “à l’irlandaise” qui nous a un peu déstabilisés. L’équipe a alors failli collectivement, s’enfermant dans un schéma de jeu individuel qui manquait d’espace, et facilitant le travail de nos adversaires dans la récupération de balle. La fatigue aidant les passes se sont faites moins précises et les soutiens aux porteurs de ballon moins nombreux -porteurs de ballon qui eux-même ont souvent fait preuve d’un manque de lucidité. Un vent de panique a soufflé sur l’équipe qui n’a pas eu les ressources mentales pour calmer le jeu et assurer la possession du ballon.
Malgré ce constat un peu désarmant sur notre dernière mi-temps, le club est fier de tous les joueurs qui se sont vraiment donnés à fond sur le terrain. Malgré des carences techniques, physiques et tactiques importantes, ce voyage nous a permis de renforcer le principal atout du club : son état d’esprit irréprochable.
Nous en aurons besoin lors de notre tournoi qui s’annonce particulièrement relevé face à des équipes bien meilleurs (mais moins rugueuses) que les équipes espagnoles !

Osco Prouvenço!


Comments

  1. Cyril iordanidis - 16/02/2016 at 11:10

    Une expérience formatrice à tous les niveaux. Comme dit, les équipes françaises que Provence affrontera dès le tournoi de la Fare seront d’un meilleur niveau technique mais bien moins “piquante” physiquement. Il faut aussi se frotter à ce genre de jeu très différent de ce à quoi on est habitué dans l’hexagone.
    Globalement, et même si la finition laisse trop à désirer, le bilan dans le jeu est quand même très positif avec 3 très belles mi temps et seulement 1 remplaçant.
    Bravo pour les énormes progrès réalisés individuellement et collectivement.
    Prouvènço abu!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *